par et pour les journalistes d’investigation citoyens

La fusillade d’El Paso et la gamification de la terreur

août 4, 2019

Par Syrie Factuel

Le 3 août 2019, aux alentours de 11 h du matin, heure locale, les premiers rapports de police ont fait état d’un tireur ayant pénétré dans un Wal-Mart d’El Paso où il a ouvert le feu. Au moment de la publication de cet article, au moins 18 personnes sont décédées et plusieurs autres ont été blessés. (au moment de la traduction le 4 août le bilan s’élevait à 20 morts et 26 blessés). L’une des victimes était un nouveau-né âgé de quatre mois. Comme nous l’avons déjà vu avec deux autres tueries de masse cette année, le tueur a annoncé le lancement de son massacre sur la section /pol du forum 8chan. Il a également joint à sa publication un manifeste de quatre pages, ainsi qu’un document incluant son nom : Patrick Crusius.

Sur une copie archivée de la publication sur 8chan, on peut voir que le message a été posté à l’heure Unix de 1564848920, ce qui une fois converti donne la date du 3 août 2019 à 16 h 15 (TU), ou à l’heure locale d’El Paso (TU-6), 10 h 15, juste avant l’apparition du premier rapport sur une fusillade à El paso.

Bien que tout ceci pourrait être un canular extrêmement élaboré, cela aurait demandé à l’auteur de la publication de connaître le nom du suspect bien à l’avance. Ajoutons également que le message a été posté avant qu’aucun rapport public sur une fusillade ne soit diffusé, et encore bien avant que le nom du suspect ne soit dévoilé au public, et qu’il incluait des informations correspondant avec l’attaque (le modèle des armes, la cible, une zone très fréquentée par des Hispaniques).

La publication originale postée sur 8chan a été supprimée presque immédiatement par les modérateurs du site, qui ont désormais acquis une certaine expérience dans la suppression de publication parlant de tueries de masse sur leur site web. La version archivée de cette publication ne contient que trois réponses. La première est celle d’un « anon » (abréviation d’anonyme et nom que se donnent entre eux les utilisateurs de la section /pol du forum 8chan ; ndt) déclarant que le forum 8chan est un « forum de paix » qui ne tolère pas la violence. Cette phrase est en réalité un meme partagé par les « anons » : Une référence ironique à l’idée selon laquelle l’Islam est « une religion de paix ». La seconde réponse dit simplement, « à chaque chabbat », l’auteur exprimant ainsi son souhait de voir une telle tuerie de masse se produire chaque semaine.

Bien que la publication originelle ait été rapidement supprimée, d’autres « anons » ont continué à diffuser des copies de celle du tireur ainsi que des liens vers son manifeste. J’ai trouvé ce post environ deux heures après la fusillade :

Cet internaute et plusieurs autres ont réprimandé le tireur pour son « manifeste avec 0 effort » et « merdique ». Rien de nouveau dans les divagations de ce tueur. Il a exprimé sa peur du « remplacement » des blancs – la même peur que celle qui a motivé le tireur de Christchurch – et a écrit qu’il a été profondément motivé par le manifeste de ce dernier. Dans l’article que j’ai écrit après la fusillade de la Synagogue de Poway, j’avais écrit que les membres de 8chan avaient dédié beaucoup de temps à la diffusion de ce manifeste, dans l’espoir d’inspirer d’autres tireurs. La fusillade d’El Paso est une preuve supplémentaire que cette stratégie fonctionne.

Plusieurs profils de réseaux sociaux semblant appartenir au tireur arrêté par la police ont été trouvés sur Facebook, Linkedin, Instagram et Twitter. Ces profils sont cohérents entre eux, et collent avec les détails dévoilés par la police au sujet du tireur. Son profil Twitter, laissé à l’abandon depuis avril 2017, suggère qu’il renvoyait à ce moment-là l’image d’un républicain pro-Trump relativement normal.

Le manifeste du tireur d’El paso et sa publication sur 8chan montre sa radicalisation et son virage vers le suprémacisme blanc, le manifeste du tireur de Christchurch ainsi que la vidéo de son massacre jouant visiblement un rôle majeur dans son passage à l’acte. Les deux choses les plus importantes à retenir du manifeste d’El Paso sont les suivantes :

  • 1 – La section /pol du forum 8chan continue de radicaliser délibérément des tueurs de masse
  • 2 – Le fait de massacrer des innocents à été gamifié (transposition des mécaniques d’un jeu vers des situations sociales)

Ce second point est clairement illustré par certains des commentaires que j’ai pu trouver en ligne au début de cette fusillade. Dans ce fil de discussion, après qu’un « anon » ait posté des captures d’écrans de la publication du tireur, un autre demande « quelqu’un va-t-il vérifier ses incroyables chiffres ? ». Une référence probable au bilan substantiel causé par le tueur. [MàJ : c’est également une possible référence à la répétition du nombre «14» dans l’identifiant d’un post, faisant référence aux 14 mots, ou plus simplement à des «dubs» (doublons ; ndt), des chiffres répétés dans l’identifiant d’un post.]

Si vous n’avez pas passé des heures à lire la section /pol, ce message peut ne pas paraître très lisible, mais dans le contexte de mois de publication, sa signification est claire. Depuis la fusillade de Christchurch, les utilisateurs de 8chan ont régulièrement commenté le nombre de personnes tuées par Brenton Tarrant, et ont fait référence à leur désir de «battre son record». Par exemple, cette image macro (une image photographique sur laquelle une légende humoristique ou un slogan a été numériquement superposé ; ndt) a été régulièrement partagée au cours des mois suivant le massacre.

Le titre de l’image était «beatmyscore.png» (battez mon record, ndt)

Ce que nous voyons ici est l’évidence de la seule réelle innovation que le forum 8chan a apporté au terrorisme international : la gamification de la violence de masse. On voit bien qu’il ne s’agit pas seulement de références au « record », mais aussi à la façon dont l’attaque de Christchurch a été menée. Brenton Tarrant avait diffusé en direct son massacre avec une caméra frontale qui donnait à la fusillade l’apparence d’un jeu vidéo de tir à la première personne. Un choix conscient, tout autant que sa décision de choisir une bande son pour sa tuerie qui divertirait et inspirerait ses spectateurs.

Le tireur de la synagogue de Poway a essayé de copier Tarrant dans chacune de ces tactiques, postant une playlist musicale en même temps que sa fusillade. À ce stade, nous ne savons pas si le tireur d’El Paso a tenté de filmer en direct son massacre, mais des posts comme celui-ci sur 8chan suggèrent que des « anons » ont voulu désigner le tireur comme « ourguy » (notre mec, ndt) et ont essayé d’organiser des discussions en direct pour couvrir les événements (le lien Youtube permettait d’accéder à une couverture en direct de la fusillade).

Ici, certains « anons » mentionnent le tueur comme « ourguy », malgré le fait que plus loin dans le fil de discussion d’autres essaient de diffuser l’idée que le manifeste est un faux. Immédiatement après, on retrouve malgré tout une autre copie du manifeste du tireur d’El Paso.

En raison de la teneur « unique » des conversations sur la section /pol et la densité de memes absurdes pour lesquels 8chan est déjà connu, les observateurs pourraient être tentés de voir ce qui s’y est passé comme plus exceptionnel et nouveau que cela ne l’est réellement. Les trois massacres de 8chan représentent une évolution dans la violence d’extrême droite, mais ils sont liés à une tradition meurtrière, vieille de plusieurs décennies. Nous pouvons observer ceci dans cette obsession des « records ».

Le 19 avril 1995, l’extrémiste de droite Timothy McVeigh a fait explosé un camion piégé à l’extérieur du Murrah Building à Oklahoma City, tuant 168 personnes. Quatre ans plus tard, en 1999, Erik Harris et Dylan Klebold ont tué 13 de leurs camarades de classe au lycée de Columbine, dans le Colorado. Avant de planifier son attaque, Erik Harris avait constamment écrit au sujet de son dévouement pour Hitler et pour l’idéologie nazie. Dave Cullen, un journaliste qui a étudié les attaques et parcouru le journal d’Harris, avait noté que le jeune tueur était également obsédé par Timothy McVeigh. Cullen écrit :

« Dans son journal, Eric se vantait de battre McVeigh. Oklahoma City n’était qu’une faible performance. McVeigh a déclenché son compte à rebours et s’en est allé. Il n’a même pas vu son spectacle se dérouler. »

Harris et Klebold n’ont pas battu le « record » de McVeigh de leur vivant. Mais l’attaque de Columbine en a inspiré au moins 74 autres, qui ont tué 89 personnes et blessés 126 de plus. C’est de cette façon que fonctionne le terrorisme d’extrême droite : il est idiot, à la limite du suicidaire, d’attribuer des attaques comme celle d’El Paso ou du festival de Gilroy Garlic à des « loups solitaires ». Chacun des deux tireurs s’est radicalisé dans un écosystème terroriste d’extrême droite qui cherche délibérément à inspirer ce genre de massacres.

Le tireur de Gilroy a spécifiquement fait référence à Might Is Right (La raison du plus fort), un texte suprémaciste blanc de Ragnar Redbeard. Des PDF de son livre ont été délibérément diffusés sur 8chan et 4chan pendant des années, et il a regagné en popularité lors de la fusillade de Gilroy.

La section /pol de 8chan héberge régulièrement des fils de discussions remplis de littérature d’extrémistes de droite. Ce fil de discussion, posté un peu moins de deux semaines après le massacre de Christchurch, inclut une copie audio du livre Les carnets de Turner, une œuvre d’anticipation fasciste qui raconte comment une insurrection d’extrême droite dont la stratégie est de mener des actes terroristes au hasard pourrait amener à la chute du gouvernement des États-Unis.

Les carnets de Turner était le livre favori de Timothy McVeigh. Il en cite un passage dans le manifeste qu’il avait gardé sur lui après l’attentat du Murrah Building.

Lors de la fusillade de Christchurch, j’ai publié mon premier article à propos de 8chan sur Bellingcat. J’ai été interviewé par de nombreux médias à propos de ce site, et j’ai averti chacun d’eux que de nouvelles attaques suivraient – tous les mois ou tous les deux mois – jusqu’à ce que quelque chose soit fait. Cette prédiction s’est révélée juste. Jusqu’à ce que les forces de l’ordre et les médias se mettent à traiter ces tireurs comme partie prenante d’un mouvement terroriste non moins organisé ou mortel que l’État Islamique ou Al-Qaïda, la violence continuera. Il y aura d’autres tueurs, d’autres célébrations joyeuses autour de bilans humains sur 8chan, et d’autres tentatives sanglantes de battre le « record » du dernier tireur.

Un article de Robert Evans traduit par le collectif Syrie Factuel.

Syrie Factuel

S’abonner à la liste de diffusion Bellingcat:

Entrez votre adresse e-mail pour recevoir un digéré hebdomadaire des publications de Bellingcat, les liens vers des articles d’enquête en source ouverte, et plus encore.

Soutenir Bellingcat

Vous pouvez soutenir le travail de Bellingcat par donations en utilisant le lien suivant:

Répondre

  • (ne sera pas publié)